Lucas est un jeune garçon plutôt sage qui fabrique ses jouets lui-même parce que son père ne veut plus acheter dans les magasins. Il prend plutôt bien la nouvelle parce qu'il aime bien fabriquer des choses. Il a un bon copain Maxime qui lui est pourri gâté par ses parents et qui possede beaucoup de jouets. Un jour qu'ils sont ensembles et qu'ils s'amusent avec un avion télécommandé qui s'appelle Alphagore, la batterie vient à faiblir, Lucas prétend en crânant qu'il possede un jouet qui a le pouvoir de voler sans avoir besoin de piles. Du coup, il va être obligé de le construire. Sacré défi ! Ce que j'ai aimé dans cette histoire c'est l'idée de faire passer un message aux enfants leurs disant que ce n'est pas toujours la peine d'aller acheter des jouets dans les magasins, alors qu'on est peut-être capable de les fabriquer nous même. Konditor c'est une planète sur laquelle on trouve beaucoup, beaucoup de jouets, c'est peut-être l'idée qu'il y'a aussi du gachis avec des jouets oubliés et entassés qui deviennent à eux seuls une planète. Je vous conseille ce roman parce qu'il fait rêver et qu'il dit qu'on a besoin quand même de jouer pour savoir rêver. Zad et Didier sont corréziens.

 

Retour à l'accueil